Ariakina ETTORI

Artiste interprète • Réalisateur

BIOGRAPHIE

D’origine corse et née à Paris en 2001, je suis avant tout cinéaste, militante de la cause animale, féministe, sociale et environnementale. C’est déjà bien, non ? 

Je fais mes débuts à l’écran dans « Et Maintenant monsieur Paoli ? » un téléfilm produit et diffusé par  France 3 Corse-Via Stella en 2006. Puis, j’interprète le rôle principal de la comédie musicale « La Révolution Corse » qui se produit au Bataclan et au Casino de Paris.

 

 

En 2011, je réalise « le Voyage d’Emilie » un court métrage sur le thème des enfants artistes. Le film a été sélectionné et projeté par le Festival « 50 giorni di cinema Internazionale di Firenze »

Je réalise à 12 ans « Night of the wolf » où je contacte Joseph Vargo et William Piotrowski les fondateurs du groupe américain Nox Arcana, afin qu’ils acceptent de me suivre sur une histoire de loup-Garou, ce qui correspond aux tendances musicales du groupe New Age et rock gothique. Ce film a reçu le Prix Isabelle Ciaravola, remis par la danseuse étoile à l’Assemblée Nationale et j’étais parrainée par Nathalie Lucas, Raghunat Manet, Fabien Ruiz, Silvia  Notagiacomo, Alexandra Lemoine, Julien Brugel, Laura Treves, Denitsa Ikonomova et Fabien Ruiz le chorégraphe du film aux 105 récompenses (5 Oscars, 3 Palmes à Cannes, 6 Césars, 3 Golden Globes,  …). ça en fait du monde ! 

 

Repérée par Tina Oury, j’intègre son agence artistique en 2014, où je réalise un nouveau court métrage,  »Ponte Novu » avec Aziz Aboudrar.  Ainsi de suite jusqu’en 2018, où je réalise « 2001, Ma Terre vue du coeur », à l’occasion d’une action lancée par la Fondation de Ségolène Royal, Désir d’Avenir. Un court-métrage environnemental comprenant des intervenants tels que Boyan Slat ( OceanCleanup ) Felix Finkbeiner ( Plant for the Planet ). Le film est nominé à la sélection officielle avec Mention Honorable au Stone Flower Youth Film Festival

Dans les mois qui suivent, je réalise « Imagine », un court-métrage avec Ismaël El Marjou ( Le Roi Lion, finaliste The Voice Kids ), Hanane El Yousfi ( Les Bracelets Rouges ) et Adhal Bara réalisé  dans le Théatre de Boulogne-Billancourt, la Fondation Louis-Vuitton et à Hong Kong ( images d’archives ).

Puis « L »Insulaire » qui s’achève en 2020. Un portrait de l’ancien Ministre et Maire depuis 40 ans de la ville d’Issy-les-Moulineaux, André Santini. Ce film né grâce à l’association a Casa di Populu Corsu ( à Issy-les-Moulineaux ) qui organise un soirée-hommage à Edmond Simeoni en décembre 2019. J’y rencontre André Santini. Le portrait traverse les frontières puisque certaines parties du film sont tournés à New-York dans Manhattan et Brooklyn. 

Enfin, je tourne « L’Essentiel » ( en montage ) avec ma marraine de cœur, Souad Amidou – choisie par Claude Lelouch pour être la fille d’Anouk Aimée dans «Un homme et une femme» en 1966. Le film, humoristique, traite le sujet de la culture « non-essentielle » qui reste vitale pour un grand nombre de personne. 

Entre études et cinéma, Ariakina Ettori la cadette de l'Agence Tina Oury, trace une voie tranquille riche d'aventures et de collaborations passionnantes.