Rachid BADOURI

Artiste interprète

3 Photos

1 Video

Cinéma

2010 L'Appât
2009 Y'en aura pas de facile
2007 Opération Casablanca
2006 Le Toubib

Film d'animation

2016 Mission Yeti
2016 Angry Birds
2009 Là Haut / Up
2007 Les Rois de la Glisse / Surf's up
2006 Au Royaume Désenchanté / Happy Never After

Prix

2016 Découverte de l'Année au Gala des Olivier  
2015 Révélation de l'année au Festival Juste Pour Rire  
2010 Prix Jubilaire Théâtre St-Denis  

Né à Montréal de parents d'origine berbère, Rachid Badouri grandit à Laval, en banlieue de Montréal, Canada.

En 2005, il participe à son premier Gala Juste pour rire, ce qui lui vaut d'abord le prix de « Révélation de l'année » remis par Juste pour rire, puis celui de « Découverte de l'année » au Gala des Oliviers en 2006. Cette nouvelle visibilité lui permet d'aller se faire valoir à l'étranger, notamment à Nante en France, où il participe au Gala des Français animé par le duo Rousseau-Dubosc, en plus d'être invité par Gad Elmaleh à assurer sa première partie lors de son spectacle au Québec.

Avec son esprit vif, sa voix caméléon et ses mimiques sonores, Badouri excelle en chroniqueur radio et télé. En 2006, il joue un premier rôle dans le film Le Toubib produit par la chaine Marocaine 2M, avant de prêter sa voix à Mambo dans le film d’animation Au Royaume désenchanté puis au célèbre pingouin  Cody Mavrick dans la superproduction de Sony réalisée en 2007 : Les Rois du surf. Parallèlement, il se défoule physiquement et verbalement dans une campagne télé à succès pour la loterie Québec 49. Il s'avère d'ailleurs tellement convaincant que Loto-Québec décide de commanditer son premier one-man show, Arrête ton cinéma, qui voit le jour en 2007 et qui fracasse des records de vente pour un premier OneManShow avec plus de 357 000 billets vendus, 420 représentations et 9 nominations aux Olivier. Il est rapidement intronisé au très prestigieux Club des Jubilaires pour ses 50 représentations au Théâtre St-Denis à Montréal.

En 2009, Rachid prête sa voix, aux côtés de Charles Aznavour, pour le personnage du chien Dug dans le film d'animation Up de Disney/Pixar et tourne quelques scènes dans le film québécois Y'en aura pas de facile. L'humoriste-comédien décroche ensuite le rôle principal d'un long-métrage au côté de Guy A. Lepage intitulé L'Appât, comédie réalisée par le célèbre réalisateur Québécois Yves Simoneau.

En 2010, Rachid Badouri anime l'émission Peut Contenir des Rachid, où il crée des personnages loufoques dans le but de piéger un membre de l'entourage d'une personnalité connue, avec l'aide de cette dernière. Sur les ondes de TVA, la demi-heure hebdomadaire remporte un énorme succès (plus de 1,7 million de téléspectateurs en moyenne chaque semaine).

Ces dernières expériences à la télévision et au cinéma lui donnent la piqure pour le métier de comédien. Il décide donc de se former pour parfaire son art, en plus de continuer en parallèle ses tournées de spectacles au Québec et un peu partout dans d'autres pays de la francophonie.

C’est en 2011, que Rachid lance son spectacle en France où il enchainera pendant 3 ans ses spectacle dans les théâtres tel que le Trévise, le Temple, La Cigale et L’Olympia. Son passage en France est remarqué et plus particulièrement par le célèbre animateur télé Arthur qui lui offre successivement à participer comme membre de l’équipe à ses émissions Ce Soir avec Arthur sur la chaine Comedie et la populaire émission Vendredi Tout est permis sur TF1.

En 2013, il lance au Québec son deuxième one-man show intitulé, Badouri rechargé, et vend plus de 250 000 billets avec 299 représentations en seulement 2 ans.

En 2015, Rachid choisit d’entreprendre une carrière anglophone et se permet quelques prestations au États-Unis. L’expérience fut tel, qu’il est inviter à participer au prestigieux spectacle The Ethnic Show à Montréal dans le cadre du festival anglophone Just For Laugh. Son succès est assez remarqué, pour qu’on lui offre de l’animer l’année suivante. 

Et depuis 2017, Rachid est installé en France avec son spectacle Rechargé adapté pour l’Europe afin de poursuivre sa vision de carrière à l’internationale.